Un bilan médical, et ensuite le psychologue

Un médecin Il est des situations où les processus physiologiques peuvent affecter notre psychisme et nos émotions. Et c'est la raison pour laquelle, avant de se précipiter vers un psychologue, un petit détour par la consultation de votre médecin traitant peut s'avérer essentiel.

Certaines manifestions psychologiques sont.... physiologiques

En effet, il existe certaines situations, parfois assez bénignes d'ailleurs, qui ont une origine nettement physiologique. Quelques mois après leur accouchement, de nombreuses femmes connaissent des problèmes thyroïdiens qui peuvent donner le tableau clinique de la dépression post-partum. Certaines carences (en fer, par exemple) peuvent donner des tableaux cliniques de dépression.

D'autres problèmes plus graves sont également d'origine organique. Certains états délirants par exemple, peuvent signer une confusion mentale, c'est-à-dire une intoxication du cerveau, une épilepsie ou encore un delirium tremens (qui nécessitent tous un traitement médical urgent).

Sans en arriver à ces derniers exemples, ayez le réflexe, en cas de problème psychologique, d'aller rendre visite à votre médecin traitant, pour une petite prise de sang ou avoir son avis.

Cela vous permettra d'entamer un travail psychologique sur des bases beaucoup plus certaines, en ayant évacué une cause organique. Et pour être logique jusqu'au bout, n'oubliez pas que ce n'est pas parce que votre médecin vous découvre une carence, que la cause psychologique doit pour autant être mise de côté !