Psychologue :: connexion :: inscription
10 visiteurs en ligne
Informations sur le métier du psychologue
  et la psychologie en France

Le burn-out maternel

Une maman (fatiguée) et son bébé Il existe un tabou dans notre société : celui de la difficulté à être maman. L’image d’une mère experte (« d’instinct », bien sûr !), épanouie, tendre, joyeuse, entièrement vouée à sa progéniture (le fameux « don de soi » !) est très largement véhiculée dans notre société.

Pourtant, la réalité est bien différente.

Confrontée à une surcharge de travail (lessives, courses, ménages, etc.), à des situations bien souvent incontrôlables et imprévisibles (l’aîné qui s’assomme en tombant de la table de la cuisine pendant que vous étiez en train de changer son petit frère...), sans reconnaissance pour le travail accompli (entendez-vous souvent «quelle chouette maman tu fais ! » ?), souvent avec peu de soutien moral ou social (votre mère qui trouve toujours l’occasion de vous faire remarquer à quel point vous ne savez pas vous occuper de votre enfant ou votre conjoint qui vous aide peu ou pas du tout à la maison), et tout cela sans aucune formation théorique et pratique (ah, mais, j’oubliais, les mamans savent d’instinct comment on s’occupe et on éduque un enfant !), les mères peuvent vite s’épuiser. C’est ce que Violaine Guéritault appelle le « burn-out » maternel.

Quels sont les symptômes du burn-out maternel?

Cet état est le résultat d’un stress permanent, quotidien et répétitif. Les symptômes du burn-out peuvent être notamment:

  • une sensation d’épuisement
  • des troubles du sommeil
  • des douleurs diffuses (maux de tête, maux de ventre, etc.)
  • du pessimisme, une impression d'avenir bouché ("je n'y arriverai jamais, ma vie est foutue, ...")
  • une mauvaise image de soi ("je suis une mauvaise mère, je suis incapable de faire ce que font les autres femmes, je n'aime pas assez mes enfants...")
  • de l’irritabilité
  • un repli sur soi
  • une consommation excessive de drogues ou d’alcool.

Si vous ressentez certains de ces symptômes, il est temps de réagir avant de vous enfoncer dans cet état. Des solutions existent. A minima, il faut réfléchier à une réorganisation du quotidien, à prendre davantage de temps pour de soi, à impliquer le conjoint et les enfants dans le quotidien, etc. Et surtout ne pas se dire que le problème vient de soi, de ses propres faiblesses… Cette démarche peut être tentée seule bien sûr, mais n'hésitez pas à envisager quelques séances de soutien avec un psychologue. Sa formation et son regard extérieur vous seront très utile! Le temps que ces changements soient mis en place, une petite visite chez votre médecin généraliste sera l'occasion de prendre son avis sur l'utilité d'une prise ponctuelle d'anxiolytiques.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons le livre de Violaine Guéritault (2004) (avec qui nous n'avons aucun lien affectif ou financier!). La fatigue émotionnelle et physique des mères : le burn-out maternel. 

Les 2 articles suivants pourraient également vous intéresser:

1. La dépression post-partum

2. Le portage des bébés : pour ou contre ?

Logo Twitter
Vous pouvez suivre le site sur Twitter


Partager avec Google+


Résumé de l'article - Etre maman, ce n’est que du bonheur. Réalité ou fiction ?
BIBLIOTHEQUE DE PSYCHO
SELECTION DU 21-04-2014
Couverture du livre L'accompagnement en soins palliatifs
Approche psychanalytique

Stéphane Amar
Editions Mardaga 2012
Détails et résumé
Couverture du livre Traité de psychologie du travail et des organisations
Jean-Luc Bernaud, Claude Lemoine
Editions Mardaga 2012
Détails et résumé
Vers la bibliothèque de psychologie