La dépression saisonnière

Auteur: Michel Désert psychologue

Résumé: Cas particulier de la dépression, la dépression saisonnière apparaît à certaines période de l'année, chez certaines personnes, et revient d'année en année. Elle est essentiellement liée à la diminution de la luminosité liée au cycle des saisons

Les saisons

Deux hémisphère inéquitablement éclairés Notre planète tourne autour du soleil selon un cycle annuel. Bien que la rotation de la terre autour du soleil soit elliptique, ça n'est pas cette ellipse et la distance par rapport au soleil qui explique les saisons (la terre qui serait plus éloignée du soleil en hiver), mais l'inclinaison de la terre sur son axe! C'est cette inclinaison qui explique les variations de luminosité dans les hémisphères et les saisons.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus, nous vous proposons une explication astronomique (de base) ainsi qu'une vidéo très bien faite postée par Nicolas Braneyre. En savoir plus: les saisons expliquées.

Une dépression liée à la lumière

Mauvais temps Ce sont ces variations d'exposition de notre planète à la lumière du soleil qui expliquent ce cas particulier de la dépression, celui de la dépression saisonnière, qui possède donc comme principale caractéristiques d'apparaître chez certaines personnes à certaines périodes de l'année. Ces périodes sont essentiellement celles situées entre l'automne et le printemps, entre octobre et avril.

La quantité de lumière qui entre dans notre oeil et stimule notre rétine, dont l'unité de mesure est le lux, est beaucoup moins importante en automne et en hiver. Le grand facteur incriminé en ce qui concerne la dépression saisonnière est donc cette baisse de luminosité, laquelle possède un impact biologique démontré, principalement au niveau de la production de mélatonine. Cette baisse de luminosité agit en même temps qu'une sollicitation plus importante de notre organisme.

C'est souvent par leur répétition d'année en année que votre médecin traitant identifiera la présence d'une dépression saisonnière.

Si les grands symptômes de la dépression sont observables, certains symptômes sont néanmoins plus présents, comme l'hypersomnie et la grande difficulté à se lever le matin, ainsi que la boulimie. Les problématiques d'exposition à la lumière induisant également des effets au niveau de nos rythmes quotidiens (les rythmes circadiens: autour de la journée).

Notons enfin que les femmes sont plus touchées que les hommes, et que la dépression est d'autant plus présente dans une population donnée que l'on se trouve dans des latitudes élevées (vers le sommet de la terre), les rayons du soleil y étant moins directs (plus tangents) et la durée d'ensoleillement y étant plus courte.

Suite : La dépression post-partum l Retour au sommaire