Les thérapies cognitivo comportementales

Auteur: Michel Désert psychologue

Résumé: Les thérapies cognitivo comportementales reposent sur un principe essentiel, qui consiste à travailler dans l'ici et maintenant, sur nos schémas de pensée, nos émotions et nos comportements

Quelques grands noms et précurseurs

Ivan PavlovIvan Pavlov (ci-contre) est sans doute le grand précurseur des approches comportementales. Il a mis en évidence l'existence d'un apprentissage par association: le conditionnement pavlovien. Dans une expérience menée avec un chien, Pavlov a démontré qu'une cloche, associée de manière répétée à de la nourriture, finissait par faire saliver le chien sans que la nourriture ne soit plus présentée. Cet apprentissage était automatique!

Un autre précurseur, John Watson, fut le premier à utiliser le terme de behaviorisme (comportementalisme). Il souligna l'importance de se limiter, en psychologie, à l'observable en évitant suppositions et conjectures. Cette idée reste présente dans l'approche très scientifique des thérapies cognitivo-comportementales.

Nous ne pouvons citer ici tous les précurseurs. Notons encore Skinner, et son conditionnement opérant (par essai et erreur).

Les principes

Aujourd'hui, les thérapies cognitivo-comportementales ont beaucoup évolué. Leur grand principe est certainement de travailler sur le problème soumis par la personne, dans l'ici et maintenant, en accordant un place très réduite à la recherche des causes et historiques (bien que celles-ci soient abordées).

Les TCC s'étayent également sur la méthodologie scientifique expérimentale: il s'agit de mettre à l'épreuve de l'expérience les théories développées et, concrètement, de démontrer l'efficacité d'un protocole d'intervention. Un peu comme quand on teste un nouveau médicament.

Les TCC vont intervenir à plusieurs niveaux qui sont tous en relation. Au niveau de nos schémas de pensée (nos cognitions), qui seront corrigés par rapport à des situations concrètes. Au niveau de nos émotions, lesquelles guident puissamment de nombreuses réponses que nous donnons (par exemple, l'évitement dans le cas des phobies). Et au niveau des comportements, que les TCC corrigent et améliorent.

Applications

Les TCC démontrent une efficacité importante au niveau du traitement d'une série de troubles psychologiques, notamment les phobies, les tocs, la dépression, les troubles alimentaires, les troubles anxieux, ...