RETOUR A LA LISTE DES DISCUSSIONS


Mon épouse refuse de faire soigner d'un grain de beauté qui dégénère et la défigure de plus en plus

Auteur: Pierre31 le 12/03/2018 | Phobie, stress, anxiété, TOC

Bonjour à tous,

Voilà plus de dix ans que ma femme (54 ans) n'a pas vu un médecin.
Elle avait un grain de beauté sur la lèvre. Cela faisait partie de son charme. Il y une douzaine d'année, ce nævus a commencer à prendre une drôle d'allure, à gonfler légèrement. Puis cela a empiré progressivement jusqu'à s'étendre de la taille d'une pièce de 2 euros et c'est vraiment horrible à regarder.

Quand je l'ai rencontrée, elle avait 26 ans et qu'est-ce qu'elle était belle ! Maintenant, je n'ose plus la regarder de face.

Je ne comprends pas qu'elle ne se soit pas fait soigner alors que c'était encore bénin. Ce qu'elle a toujours dit c'est qu'elle est persuadée que ce "bouton" cache une maladie grave à l'issue fatale et qu'elle veut profiter des années qu'il lui reste à vivre sans sans savoir quelle sera l'échéance.

Nous avons eu de nombreuses discussions à ce sujet. En général, cela se termine par des contre-attaques très violentes à mon égard (des paroles extrêmement blessantes) sous l'emprise de l'alcool, ou bien elle se referme complètement pendant plusieurs jours et pleure.
Je n'ai jamais pu réussi à lui faire consulter un médecin : le matin du rendez-vous, elle est partie en crise comme une enfant en s'accrochant au pieds de la table pour ne pas que je l'emmène de force.
J'ai donc renoncé à cette idée. Je ne peux me mettre dans une position autoritaire qui va lui faire du mal.

J'ai consulté une psy, seul, car elle n'a pas voulu m'accompagner. Et là j'ai bien ressenti son incompréhension : comment une personne peut-elle refuser de se faire soigner d'un mal qui la défigure ? Et puis la séance s'est orienté vers des questions sur moi, de plus en plus creusées. En bref, elle commençait, inconsciemment peut-être, une psychothérapie sur moi. Est-ce moi le vrai problème ?
Je voulais obtenir des réponses ou du moins des pistes d'action pour tenter de convaincre mon épouse de consulter un psy ou un médecin.

Mon épouse n'a plus de vie sociale (elle ne travaille plus depuis 20 ans). Elle s'est arrangée pour trouver des prétextes de ne plus voir les gens qui lui ont fait remarquer qu'elle devait se faire soigner (famille, amis).
Quand elle sort, c'est avec un foulard dans le bas du visage. Ce qui passe inaperçu l'hiver. Mais maintenant elle déteste l'été.

Je ne sais plus quoi faire. Je ne veux pas la quitter et la laisser seule dans cet état. Pourtant, il n'y a plus vraiment d'amour entre nous et parfois j'ai l'impression qu'elle me déteste.

Merci de votre aide.

Pierre

Répondre à Pierre31 ::: Lui envoyer un email

>  

Phobies - blocage posté par psyenligne pour Pierre31
Posté le 15/03/2018 à 11:03:32

Bonjour Pierre31,

Votre bienveillance est tout à votre honneur. Comme vous avez pu le constater, il n'est pas possible de contrôler l'autre, de vivre à sa place , mais uniquement d'être source de propositions avec des outils adaptés.
Votre femme semble souffrir de phobies. Difficile de les faire évoluer sans rentrer en contact avec elle. la meilleure suggestion serait de trouver un psychologue qui se déplace ou qui offre des séances en video call, ce qui permettrait à votre femme de ne pas de déplacer et donc faciliter les choses.
Le seul élément à prendre en compte pour vous aujourd'hui est de renforcer votre souhait de vouloir changer les choses car pour vous cela devient invivable. Si votre femme ne veut pas ajuster les comportements pour elle, peut être le fera t-elle pour vous?
Bien à vous,

Répondre à psyenligne ::: Lui envoyer un email

>  >  

Etonnement posté par S Protassieff pour psyenligne
Posté le 16/03/2018 à 07:56:16

Bonjour Pierre31,

Je suis surprise de l'accent mis sur le côté esthétique dans votre mail. En général un naevus qui évolue comme vous le dites a un mauvais pronostic. Je peux comprendre votre femme, elle semble convaincue de cela. Certaines personnes préfèrent effectivement ne pas savoir, ne pas pas se faire soigner, ne pas entrer dans cette course effrénée des opérations, chimios, rayons, espoir, désespoir, rechutes, période pendant laquelle la vie ... n'en est plus une ...
Courage
Sylvie Protassieff
Psychologue

Répondre à S Protassieff ::: Lui envoyer un email

>  >  

Phobie du médecin posté par Pierre31 pour psyenligne
Posté le 16/03/2018 à 09:01:01

Bonjour psyenligne,

Merci de votre message réconfortant.
Oui, je pense qu'il s'agit de phobies.
Mon épouse à développé plusieurs phobies au cours des dernières années, par exemple : conduire dans un tunnel, nager en eau profonde, conduire sur l'autoroute... Et maintenant, elle déguise son mal mal-être d'autres phobies qui sont plus simples à assumer : phobie des gens, de la pleine lumière, de la médiocrité...

Je ne sais pas comment la convaincre de consulter. J'ai essayé de lui parler, de lui écrire.
Je n'ai pas essayé de faire venir un médecin ou un psy à la maison pour la forcer à le rencontrer car je pense qu'elle aurait fui et aurait vécu cela comme une trahison.
Peut-être qu'une consultation en ligne ou par téléphone serait une solution. Encore faut-il qu'elle l'accepte.

Bien cordialement,

Pierre

Répondre à Pierre31 ::: Lui envoyer un email

>  

Etonnement posté par S Protassieff pour Pierre31
Posté le 16/03/2018 à 07:56:50

Bonjour Pierre31,


Je suis surprise de l'accent mis sur le côté esthétique dans votre mail. En général un naevus qui évolue comme vous le dites a un mauvais pronostic. Je peux comprendre votre femme, elle semble convaincue de cela. Certaines personnes préfèrent effectivement ne pas savoir, ne pas pas se faire soigner, ne pas entrer dans cette course effrénée des opérations, chimios, rayons, espoir, désespoir, rechutes, période pendant laquelle la vie ... n'en est plus une ...
Courage
Sylvie Protassieff
Psychologue

Répondre à S Protassieff ::: Lui envoyer un email

>  >  

Naevus posté par Pierre31 pour S Protassieff
Posté le 16/03/2018 à 09:20:09

Bonjour,

Merci de votre message.
J'ai parlé du côté esthétique car c'est vraiment ce qui la gène le plus : elle ne sort plus qu'avec son foulard, ne veut plus aller au restaurant, ne veut plus faire de voyages en avion (alors qu'elle en a toujours adorer voyager), elle ne voit plus personne.
Au delà du côté esthétique, il y a le fait que cette plaie gagne du terrain et commence à attaquer la lèvre, ce qui commence à lui faire provoquer des problèmes de diction.
Non, je n'arrive pas à concevoir qu'elle ne veuille pas se soigner, au moins pour le côté esthétique, ce qui lui rendrait un liberté de se montrer et donc de voyager et rencontrer du monde.
Selon moi, c'est cet aspect qui la fait se refermer totalement du monde réel et de se réinventer dans le virtuel (elle passe beaucoup de temps sur internet et entretient des relations électronique avec certaines personnes).

Bien à vous,

Pierre

Répondre à Pierre31 ::: Lui envoyer un email

>  >  >  

Recherche d'interlocuteurs posté par Fabienne pour Pierre31
Posté le 19/03/2018 à 10:53:09

Bonjour Pierre31,
Il y a cette décision de soin, qui n'appartient qu'à votre femme, néanmoins votre inquiétude pour sa santé est entendable. Peut-être pourriez-vous prendre conseil auprès d'un médecin dermatologue ou d'un service spécialisé en dermatologie (équipe pluridisciplinaire) qui sont aguerris à ces situations et prises en charge (examens requis, probabilités, interventions nécessaires ou pas...). Une association spécifique, pourrait aussi vous accompagner dans les informations et la prise de décision. En parallèle, des projets communs (week-ends, sorties, ciné, vacances, aménagements, etc) et des temps partagés autour de ses centres d'intérêt (par étape progressive: 1 sortie par mois, etc) sans plus de pression sur sa décision de soin, pourrait vous permettre de tenir une place forte auprès d'elle, la rassurer sur votre couple et l'inscrire dans une dynamique de projets, de vie. Quoiqu'il en soit, votre sérénité dans la façon de considérer la situation sera déterminante, au même titre que vos inquiétudes (qui sont entendables bien sûr) peuvent la renvoyer à ses propres angoisses face auxquelles elle paraît aujourd'hui démunie. Cordialement.
Fabienne

Répondre à Fabienne ::: Lui envoyer un email