COVID-19 - Les psychologues du site s'organisent pour maintenir de la téléconsultation psychologique.
Plus d'infos | Vers l'annuaire téléconsultations

RETOUR A LA LISTE DES DISCUSSIONS


Reprise d'étude à 50 ans?

Auteur: Caroline le 04/01/2020 | Autre thème, divers

Bonjour,
Je m'appelle Caroline, je souhaite effectuer une reconversion professionnelle pour enfin faire une activité proche de mes centres d'intérêts. je sais que je suis âgée.
Pour présenter ma situation, je suis enseignante car j'ai passé un concours après mes études.
j'ai obtenu un DEA (master 2 recherche) en sciences cognitives à Orsay Université Paris XI, il y a bien longtemps. Je n'ai donc pas le statut de psychologue. En 2010, j'ai obtenu un DU de neuropsychologie clinique à L'université Pais VI Pierre et Marie Curie / Salpêtrière sous la direction de Bruno Dubois.
Je n'ai toujours pas le titre de psychologue, alors j'ai voulu me réinscrire en master 2 recherche, j'ai passé deux entretiens, mais mon âge ainsi que mon parcours particulier (j'ai trop de diplômes), ma timidité, mon dossier, n'ont pas convaincu et je le conçois.
J'ai rencontré, il y a peu, un neuropsychologue qui a le même parcours que moi, si ce n'est que son Master était un master professionnel et contenait le mot psychologie.
je crois que mon erreur a été de choisir les sciences cognitives au lieu de la psychologie cognitive en 3ème cycle et ma vie en a été complètement modifiée et je n'ai jamais pu faire un métier proche de mes aspirations. Je me suis mise en mode "résignée"et éteinte.
Voilà ma question: peut-on postuler pour un master 2 professionnel en neuropsychologie après plusieurs années. Je me dis qu'à 50 ans, je peux étudier une année pour enfin faire un métier épanouissant, même s'il est tard, je le sais, mais je vous écris quand même.
J'espère recevoir quelques avis bienveillants. Je vous remercie.
Caroline

Répondre à Caroline ::: Lui envoyer un message privé

>  

50 ans, trop âgée ?? posté par Jérôme Vermeulen pour Caroline
Posté le 05/01/2020 à 14:29:50

Bonjour Caroline,
Il y a deux aspects à votre question (au moins). Un aspect affectif/émotionnel et un autre plus technique. Je laisserai d'autres que moi répondre mieux que moi concernant la faisabilité de votre projet d'un point de vue technique.
Par contre, je vous dirais qu'à 50 ans, on est loin d'être bon pour la casse. Je pense que tout l'art dans la vie est de continuer à construire des projets... se projeter dans l'avenir et dans la vie.
Je pressens très fort cet enjeu dans votre vie de ne pas vous soumettre à l'extinction et la résignation... quel que soit le chemin que vous pourrez prendre, il me semble qu'il y a là vraiment quelque chose à poser de très important pour vous (??). Continuer comme avant ou prendre un virage ?
En admettant que vous parveniez en effet à reprendre cette année d'étude pour obtenir un diplôme vous ouvrant les portes de votre projet, cela mettrait peut-être beaucoup d'énergie et de sens dans votre vie. Mais il y a peut-être d'autres chemins possibles, d'autres projets ?
Quoi qu'il en soit, je refuse, très personnellement, l'idée qu'à 50 ans il serait trop tard. C'est bien souvent, à l'inverse, le moment de commencer une nouvelle vie !!
Jérôme VERMEULEN
Psychologue & Webmestre

Répondre à Jérôme Vermeulen ::: Lui envoyer un message privé

>  >  

Merci posté par Caroline pour Jérôme Vermeulen
Posté le 07/01/2020 à 17:07:44

Bonjour,
Merci Jérôme pour ce longue réponse qui ne me décourage pas trop...
Il y a quelqu'un qui a posté un message intitulé "Auto-sabotage" et ça m'a bluffé car il n'y a pas d'autres mots qui puise mieux résumer ce que je fais depuis toujours.
Voilà, voilà...

Répondre à Caroline ::: Lui envoyer un message privé

>  >  >  

où en sont vos projets ? posté par Cyber psy pour Caroline
Posté le 18/01/2020 à 11:29:12

Bonjour Caroline,

Répondre à Cyber psy ::: Lui envoyer un message privé

>  

Auto-sabotage ? posté par Cyber psy pour Caroline
Posté le 05/01/2020 à 21:29:25

Bonjour Caroline,
Je renchéri sur le message précédent....mais je vous invite à préciser vos centres d'intérêts .
Avez-vous envisager un travail sur vous-même ?
bon courage.

Répondre à Cyber psy ::: Lui envoyer un message privé

>  >  

auto-sabotage posté par Caroline pour Cyber psy
Posté le 07/01/2020 à 17:09:40

Bonjour Cyber psy,
Oui c'est le mot exact qui résume tout mon chemin... Bien sûr que je travaille sur moi même et depuis fort longtemps mais rien n'y a fait.

Répondre à Caroline ::: Lui envoyer un message privé

>  >  >  

Oùenn êtes-vous ? posté par Cyber psy pour Caroline
Posté le 18/01/2020 à 11:30:27

Bonjour Caroline,
Où en êtes-vous de vos projets ?
A bientôt ...

Répondre à Cyber psy ::: Lui envoyer un message privé

>  

Oui c'est possible posté par Michel Désert pour Caroline
Posté le 07/01/2020 à 10:14:10

Bonjour Caroline,
je vais essayer de répondre sur la dimension factuelle de vos questions. C'est technique puisqu'au fil des réformes successives, les règles changent... Depuis peu, la distinction master pro-master recherche a été supprimée en France. Les universités sont supposées avoir adapté leur offre de formation pour s'aligner avec cette réforme. Tous les étudiants en master doivent réaliser un travail de recherche et un stage professionnalisant. Ils obtiennent donc tous le titre de psychologue en validant leur master. Cela évite le genre de situation un peu ubuesque que vous connaissez.
A la question "peut-on postuler dans un master de neuropsychologie à 50ans", la réponse est oui. Le jury évaluera le projet et le parcours effectué et leur adéquation avec les critères du master. Je vous conseille de prendre contact avec le ou la responsable du master qui vous intéresse, et de lui exposer votre situation.
Juste une question. Vous parlez de DEA. Celui-ci solde bien un parcours type licence + master en psychologie (ou deug1+2, licence, maîtrise, DEA si c'était il y a longtemps)?
Tenez nous au courant des suites de votre démarche.
Bien cordialement,
Michel Désert
psychologue, docteur en psychologie

Répondre à Michel Désert ::: Lui envoyer un message privé