Psychologue en ligne et thérapie online

Auteur: Michel Désert psychologue

Résumé: Potentiellement attrayante pour certains, la thérapie en ligne n'est quasi pas pratiquée par les psychologues. Elle présente en effet de nombreuses limites

Thérapeute en ligneDe plus en plus de sites vous déploient des trésors de séduction et d'imagination pour vous inviter à vous engager dans des séances de thérapie en ligne. Si des contacts en ligne peuvent se justifier dans certaines situations (déplacement à l'étranger, impossibilité de quitter le domicile, handicap, tout premier contact pour se renseigner, etc.), la thérapie en ligne sera souvent injustifiée.

Certaines recherches sérieuses tendent à indiquer que les thérapies à distance par ordinateurs interposés seraient sensiblement aussi efficaces. Et alors? Il est probablement possible d'envisager des diagnostics ou pré-diagnostics médicaux par téléphone, ce qui d'ailleurs se fait déjà au niveau de certains services de garde afin de mieux dispatcher les patients (médecin de garde, urgences). Cela signifie-t-il pour autant qu'il faille se passer d'une visite chez le médecin?

Notons que très peu de psychologues ou de psychiatres pratiquent cet outil souvent proposé par des professionnels au profil parfois douteux. Alors, avant de vous laisser séduire par certains arguments chocs qui peuvent être avancés (cf notre photo) ou une facilité évidente, prenons le temps d'une réflexion.

Quelques limites évidentes

Pour faire du bon boulot avec un psychologue, il faut être motivé. Nous pourrions le paraphraser comme suit: il faut se bouger. Se rendre chez un psychologue, c'est également s'exposer, prendre un risque. Là aussi se mesure la motivation au changement. Le travail à distance peut-être rien moins qu'une manière de ne pas s'engager, de ne pas s'exposer... et finalement de ne pas aller mieux.

La question du cadre, essentielle, se trouve également mise à mal. Le cadre est beaucoup plus difficile à poser si vous êtes chez vous, interrompu, et qui sait aussi, ce cadre n'intéresse peut-être tout simplement pas le "professionnel" qui vous répond.

Toute personne ayant des connaissances minimales en communication vous le dira: un aspect essentiel du contact entre deux personnes est lié à la communication non verbale. Toutes ces informations, webcam ou pas webcam, sont beaucoup moins disponibles, dans un sens comme dans l'autre (patient psy et psy patient).

Soyons très clairs: il nous est déjà arrivé exceptionnellement de travailler par téléphone ou via SKYPE avec des personnes dans des situations très ciblées, mais notre intervention est beaucoup plus limitée et a toujours été restreinte dans le temps.

Une question et un conseil