Mon psychologue ne dit rien

Auteur: Michel Désert psychologue

Résumé: La situation a de quoi décontenancer: vous avez pris un rendez-vous avec un psychologue pour discuter de vos difficultés, et vous voilà face à un interlocuteur silencieux, voire muet. Que se passe-t-il ?

ChutFrançoise en est à son troisième rendez-vous avec la psychologue avec laquelle elle a pris contact récemment pour aborder ses difficultés. Peu informée des pratiques psy, Françoise est très surprise des longs moments de silence un peu lourds et du tout petit nombre d'interventions de sa psychologue, laquelle semble surtout prendre la parole pour dire que la séance est terminée.

Cette situation particulière (présentée ici de manière un peu caricaturale) peut en effet se présenter. En fait, Françoise, sans le savoir, a pris rendez-vous avec une psychologue psychanalyste. Précisons immédiatement que l'exemple présenté ici est plutôt extrême, et que les psychanalystes ne restent pas systématiquement muets comme des carpes durant leurs entretiens. Mais en effet certains psychanalystes peuvent se montrer très laconiques et silencieux.

Psychanalyse, parole et silence

La théorie psychanalytique et ses méthodes sont utilisés de manière très sérieuse par un grand nombre de psychologues. Ceux-ci prennent toutefois certaines libertés par rapport à la théorie freudienne. Il faut surtout comprendre, dans le contexte de ce qui nous préoccupe ici, que la cure psychanalytique met particulièrement l'accent sur l'ouverture à la parole du patient, faisant de la séance de psychanalyse un moment où la parole du patient est tout à fait centrale et où elle est invitée à se déployer. De son côté, le psychanalyste, s'il ne dit pas grand chose, pratique par contre une écoute très active, et son intervention sera particulièrement réfléchie.

La bonne question à se poser

La question essentielle à se poser pour vous après quelques séances, si vous êtes dans une telle situation, est surtout de savoir si cette approche vous convient. C'est le cas pour certaines personnes, qui trouvent là une possibilité d'expression et d'écoute attentive appréciables. D'autres par contre préféreront des approches plus interactives, où le psychologue parle plus. En tous les cas, vous voilà correctement informé. A vous maintenant de faire votre choix.