Le psychopathe ou sociopathe

Auteur: Jérôme Vermeulen psychologue

Résumé: Les personnalités psychopathes ou sociopathes ont beaucoup été exploitées en littérature et au cinéma pour camper les grands méchants, comme le fameux Hannibal Lecter (notre photo)

Hannibal Lecter Cette photo, empruntée au film Le silence des agneaux, constitue une illustration du psychopathe dans son aspect le plus terrifiant, magistralement campée ici par Anthony Hopkins: froid, inexpressif, insensible, et aussi intelligent que mal intentionné. Telle est l'impression relatée d'ailleurs par les scientifiques, psychologues et policiers (ainsi que par les victimes rescapées), qui ont croisé un jour la route d'un criminel psychopathe: une personne qui semble parfaitement normale, et qui peut l'instant d'après vous surprendre et vous faire froid dans le dos.

Les termes sociopathe et personnalité antisociale sont également utilisés, renvoyant à des nuances diagnostiques que nous n'aborderons pas ici.

Vie émotionnelle pauvre

L'élément premier qui est probablement à souligner, c'est la pauvreté émotionnelle du psychopathe. Un psychopathe ressent très peu d'émotions. Il est très peu sujet à la peur ou à l'anxiété; il présente donc une sorte d'assurance, de froideur calme que son entourage pourrait être prompt à lui envier, le fait d'être très sûr de soi étant socialement valorisé. Cette froideur et cette assurance sont décrites par les enquêteurs qui ont affaire à eux. Un aspect lié à l'absence de peur qui est également fréquemment décrit par la littérature spécialisée est la prise de risque et les comportements à risque.

Le psychopathe ressent peu voire aucune culpabilité ou empathie. Il est très incapable de concevoir qu'il ait pu faire du mal, et cela ne le préoccupe guère d'ailleurs. Il s'agit, d'après certains auteurs, d'un véritable handicap émotionnel. Pris la main dans le sac ou attrapé après des faits graves, le psychopathe tentera de se dégager de la situation en se justifiant, en niant, parfois même devant l'évidence.

Comportements antisociaux

Cet aspect a déjà été abordé ci-dessus: les comportements antisociaux (vols, agressions,...) sont légions. D'où le terme souvent utilisé par les psychologues ou les psychiatres de personnalité antisociale ou sociopathie. Le psychopathe transgresse et présente des comportements de prédation.

Sans aller pour autant jusqu'à la prédation et l'agression, dans une moindre mesure, il est établi que de nombreux psychopathes vont fonctionner de manière très moyenne dans la société: comportements profiteurs et intéressés, difficultés à garder un emploi, instabilité relationnelle et affective...

Certains comportements antisociaux de "haut niveau" pourraient tout à fait être lié à de la psychopathie en col blanc. Il n'est pas rare en effet de voir des hommes d'affaire ou des élus pris dans une affaire de détournement de fonds et qui semblent se défendre avec un sang froid et un cynisme impressionnant, même face à des preuves accablantes.

Origine de la psychopathie

Les causes de la psychopathie seraient multiples. Certains facteurs organiques pourraient entrer en jeu (notamment des dysfonctionnements neurologiques et hormonaux), ainsi que des éléments remontant à l'enfance des psychopathes (par exemple, le non apprentissage de l'empathie et de la culpabilité, des perturbations de la relation d'attachement, une association précoce de la violence à la sexualité).